Publicité Agent Provocateur – L’Agent

1771
03:24

Pour sa campagne publicitaire pour la collection automne hiver 2014, la marqaue de lingerie Agent Provocateur a fait appel à une invitée de marque : Penelope Cruz. L’actrice espagnole a donc écrit et réalisé cette publicité et tourné dedans bien entendu.

Un groupe de jeune femmes est dans une voiture américaine en plein désert, un joli cabriolet des années 60 rouge avec une capote blanche. Un homme rampe par terre apparemment assoiffé. Les demoiselles sortent de la voiture une par une, toutes plus sexy les unes que les autres, et commencent à se dévêtir quand la musique démarre. On peut du coup admirer la magnifique lingerie de la marque britannique, alors que l’homme toujours allongé sur le sol se rince l’oeil tranquillement. Qui va le blâmer, 9 créatures de rêve qui se déshabillent devant lui, il aurait tort de ne pas en profiter ! Elles commencent une chorégraphie alors qu’il recommence à ramper pour s’approcher du groupe pour les admirer de plus près. Elles vont ensuite se mettre à faire de la corde à sauter alors que 4 musiciens font leur apparition, toujours au milieu du désert, accompagnés de leurs tambours. La choré reprend alors que l’homme s’approche toujours. Les poses sont lascives, l’une des mannequins fait le grand écart pendant que l’autre se caresse la poitrine. L’homme arrive au milieu de ces dames, toujours en rampant, et se rince l’oeil comme si il était dans un rêve. L’une des filles prend une bouteille d’eau et boit en en laissant couler partout, un peu comme dans un concours de tee-shirts mouillés, laissant l’eau ruisseler sur ses fesses, juste au dessus du visage de l’homme qui, n’en pouvant plus, va boire directement sur le joli fessier rehaussé d’un string vert de la demoiselle. Toutes ces demoiselles vont alors se retrouver autour de l’homme, sauf bien entendu la brune restée au volant de la voiture, et le toucher, le caresser, y compris avec un pied. Vient ensuite un fondu au noir. On retrouve l’homme ensuite, toujours allongé sur le sol, près d’un vieux pick-up rouge délabré, mais cette fois, plus de trace des mannequins. A leur place, une vieille bouteille vide, un vieux slip de grand-mère dans le sable, tout ceci n’était qu’un mirage.

Musique : Optimist (Edu Cruz) – Single Dutch.

Laisser un commentaire